Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

04/02/2011

Pourquoi Péreniser Nos Actions et le Téléthon

Peu de Français savent précisément ce que sont les essais cliniques. Selon une enquête réalisée récemment par l’IFOP pour le compte de l’Institut Lilly(1), seulement 22% des français interrogés savent par exemple que "la durée moyenne des essais cliniques d’un nouveau médicament est de dix ans". Pourtant, la réalité est là. Développer des médicaments est un processus coûteux et long.  

Les premières étapes de développement d’un traitement (phase 1 et 2 d’un essai) coûtent de l’ordre du million d’euros pour chacune. Elles durent généralement de quelques semaines à quelques années. La 3eme étape (phase 3) qui permet de mesurer l’efficacité du médicament, se compte quant à elle en dizaine de millions d’euros et dure plusieurs années. C’est pourquoi, tous les projets cliniques que nous soutenons aujourd’hui nécessitent des financements massifs et dans la durée. D’où l’importance des Téléthon à venir. D’où l’importance aussi des fonds que nous mettons chaque année de côté, pour pouvoir poursuivre notre action en cas de faible collecte.  

Si le Téléthon devait s’arrêter demain, de très nombreux projets seraient ralentis, voire directement en péril. Le laboratoire Généthon, par exemple, financé à 90%   par les dons du Téléthon, n’aurait plus qu’à fermer ses portes, risquant d’engloutir avec lui certains essais cliniques prometteurs de traitements, comme celui mené dans le syndrome Wiskott-Aldrich. L’Institut des cellules Souches pour le Traitement et l’Etude des maladies Monogéniques I-Stem pourrait pour sa part être amené à arrêter la moitié de ses programmes. Sans parler du "coup de frein" donné à la mise au point de traitements innovants et le casse tête pour de nombreux laboratoires ou équipes cliniques  représentant quelque  1000 chercheurs qui comptent aujourd’hui sur les fonds du Téléthon pour boucler leur budget….

Ne plus disposer de financements serait comme avoir permis de monter la première marche et d’arrêter le mouvement au milieu de la seconde ! Ce serait comme avoir construit fondation et murs d’une maison mais ne pas y mettre un toit ! Ce serait comme avoir entraîner un sportif aux jeux olympiques mais renoncer à la faire concourir faute de pouvoir payer le billet d’avion !... A l’extrême, on pourrait dire que ce serait en quelque sorte, avoir « gaspillé » l’investissement scientifique, financier et humain des dernières années. Pérenniser n’est pas un simple vœu, c’est la voie de la raison et de la cohérence. La possibilité d’accomplir les dernières foulées qui conduisent à la victoire, enfin !

Le Téléthon n’est donc pas une fin en soi. Ce sont les traitements pour des maladies incurables qui le sont. Le Téléthon est d’abord et avant tout un outil d'accélération de la recherche au service de la guérison et je peux vous assurer que les malades et leurs familles n’espèrent au fond d’eux qu’une seule chose : que les médicaments soient bel et bien là et que le Téléthon n’ait par conséquent plus besoin d’exister !

(1)    Sondage réalisé par l’Ifop pour l’Institut Lilly, en novembre 2009 et janvier 2010, auprès d’un échantillon de près de 2000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus .

Les commentaires sont fermés.