Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

04/11/2010

France Télévisions s’engage sur la pérennité du Téléthon

La conférence de presse de lancement du Téléthon, organisée ce matin à France Télévisions, en présence de Rémy Pfimlin, président de France Télévisions et de Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’AFM, a donné le coup d’envoi officiel du Téléthon 2010. Suite à un article du Figaro évoquant des « menaces sur le Téléthon 2011, Rémy Pfimlin a assuré que « l’engagement de France Télévisions pour le Téléthon est total est le sera encore pour les années qui viennent ».
04/11/2010

« Je déplore et je regrette la polémique lancée aujourd’hui dans la presse et je ne la comprends pas. Personne n’y a intérêt et la télévision publique continuera à s’engager fortement pour le Téléthon dans les années qui viennent », a déclaré Rémy Pfimlin, président de France Télévisions, en ouvrant, ce matin,conférence de presse de lancement officiel du Téléthon 2010.

« Il n’est pas question que France Télévisions se désengage »

« Notre engagement est total. Pour France Télévisions, le Téléthon n’est pas une question d’audience, et s’engager comme nous le faisons, c’est répondre à des valeurs de générosité et de solidarité mais aussi favoriser l’avancée de la médecine. Il n’est donc pas question que France Télévisions se désengage du Téléthon, du soutien aux familles et à la recherche », a-t-il poursuivi face aux quelques soixante dix journalistes présents, aux familles et associations de malades, aux scientifiques, aux représentants de l’AFM et à Anne Roumanoff, marraine du Téléthon 2010.  « Pour nous, le Téléthon va bien au-delà d’un travail et d’une émission », a renchéri Sylvie Faidere, productrice du Téléthon à France Télévisions.

Le Téléthon sert l’intérêt général et la santé de tous !

Soulignant que son discours laissait d’abord « parler son cœur », Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’AFM, a néanmoins rappelé les progrès et la réalité : « Le Téléthon, c’est un TGV de la science et de la médecine ! En quelques années, il a propulsé la France au 1er rang mondial des thérapies géniques et des thérapies innovantes. C’est un sujet et un enjeu de fierté nationale. Dans un domaine, dans « ce » domaine, nous sommes leader mondial ! » La présidente de l’AFM a par ailleurs rappelé que « le Téléthon sert l’intérêt général », c'est-à-dire celui de tous. « Quand nous avançons, par exemple, sur l’amaurose de Leber, nous savons que avançons aussi sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge qui touche 15% de la population ». Maladies neurodégénératives ou cardiaques, maladies de la peau ou du sang et maladies de la vue sont, en effet, autant de causes de santé publique qui bénéficient et bénéficieront de plus en plus des recherches financées par les fonds de l'AFM-Téléthon.

« Je suis fière d’animer le Téléthon »

Fidèle animatrice du Téléthon depuis 1998, Sophie Davant a expliqué que, pour sa part, elle continuait à animer l’émission parce-qu’elle était « fière de ce que le Téléthon avait permis de réaliser, et fière de mettre ses compétences professionnelles au service d’une cause dont on ne parle jamais en dehors du Téléthon ».  Alors qu’elle vient de réaliser une émission sur la problématique de la solitude, Sophie Davant a tenu à souligner à quel point le Téléthon était aussi « un formidable lien social ». Je le repète, a conclu l’animatrice, je suis fière de participer au Téléthon et heureuse de savoir que les perspectives sont positives et existent ! Avec Nagui et Anne Roumanoff nous donnerons toute notre énergie pour que le Téléthon 2010 soit une immense réussite ! ».

 

Le Téléthon 2011 menacé

Après la polémique déclenchée par Pierre Bergé, France Télévisions envisage de ne pas reconduire l'émission en 2011.

• Pourquoi le Téléthon est-il menacé ?

Marathon télévisuel sur 30 heures qui se déroule immuablement chaque premier week-end de décembre depuis 1987, le Téléthon, qui a rapporté l'an dernier 95 millions d'euros, est sur la sellette. Selon nos informations, le nouveau président de France Télévisions, Rémy Pfimlin, aurait indiqué à Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM (Association française contre les myopathies), qu'en l'état actuel des choses, il ne pouvait renouveler la convention triennale qui lie l'AFM à France Télévisions depuis… 23 ans ! À l'origine, une polémique lancée l'an dernier par l'homme d'affaires et président du Sidaction, Pierre Bergé, qui avait accusé le Téléthon de «parasiter la générosité des Français» et avait critiqué la gestion des fonds par l'AFM. À la suite de cette polémique, François Fillon a demandé au Conseil supérieur de l'audiovisuel un rapport sur l'accès des associations aux médias. Les premières conclusions des auditions - le rapport devrait être remis mi-novembre - mettent en lumière plusieurs pistes, qui inquiètent les promoteurs du Téléthon, notamment une possible mutualisation des dons ou encore la fin de l'exclusivité d'une seule cause.

• Quelles seraient les conséquences pour la recherche sur les maladies génétiques ?

Les programmes de recherche ayant un caractère pluriannuel, l'AFM se verraient alors privé de la quasi-totalité de ses ressources - plus de 80 % proviennent du grand rendez-vous de décembre - et devraient alors renoncer au lancement des programmes.

• Quel intérêt France Télévisions a-t-elle à ne pas renouveler la convention ?

La faible audience pourrait inciter l'audiovisuel public à lâcher le Téléthon. Selon Médiamétrie, l'audience des émissions a plafonné les samedi 6 décembre 2008 et samedi 5 décembre 2009 à 1,5 million de téléspectateurs, soit respectivement 10,4 % et 9,9 % de part d'audience (contre environ 20 % d'audience le samedi soir sur France 2 en novembre 2009.) Il est vrai qu'en face, Miss France totalise quelque 40 % d'audience. Mais charity business ne signifie pas forcément faible audience, comme le prouvent les Restos du Cœur, qui en mars 2009 sur TF1 ont totalisé selon Médiamétrie 53 % d'audience, tandis que celle du Sidaction a affiché 14,8 %.

• Cette menace peut-elle être mise à exécution ?

La conférence de lancement du Téléthon 2010, qui se déroule aujourd'hui, devrait être l'occasion d'une passe d'armes entre la présidente de l'AFM et le président de France Télévisions. Le sujet pourrait devenir politique.

• D'autres associations pourraient-elles monter une opération équivalente ?

Pour animer les 30 heures d'audience, l'AFM mobilise pendant deux mois 200 000 bénévoles, puis au cours de l'opération 13 000 communes partenaires, tandis que 2 300 bénévoles sont mobilisés toute l'si, comme le dit le président d'une grande association, «tout le monde rêve de son Téléthon !», une telle organisation n'est pas à la portée de toutes les associations. Cependant, certaines, disposant d'un maillage très large, comme le Secours Catholique, le Secours Populaire ou la Croix Rouge, pourraient lancer de telles opérations.

• La mutualisation des dons à l'antenne peut-elle fonctionner ?

Selon Francis Charhon, directeur général de la Fondation de France, «il n'y a pas de système juste !». Et une mutualisation, si elle est présentée comme une solution par certains, pose de nombreux problèmes concrets. La répartition des fonds est problématique, comme l'a montré la première opération audiovisuelle lancée en 1994 pour la recherche contre le sida, géré par la Fondation de France. Autre sujet sensible : le choix des associations ayant accès à l'antenne.

• Quelle autre solution pourrait être adoptée ?

Dans ce débat, chacun a son idée. Mi-octobre, France Générosités, le syndicat professionnel qui regroupe 70 associations faisant appel aux dons du public, a lancé un portail Internet intitulé infodon.fr, permettant de fédérer les appels aux dons. André Hochberg président de France Générosités, propose que la «grande cause nationale» choisie chaque année par le premier ministre ait plus de visibilité audiovisuelle.

 

Comment Faire un don au Téléthon

Parce qu’1 personne sur 20 est touchée par une maladie rare, l’AFM initie des recherches sur de nouvelles thérapies.
Ensemble, construisons la médecine de demain !

Votre don permet des avancées majeures dans le traitement des maladies rares qui sont aussi prometteuses pour des maladies plus fréquentes ou certaines lésions accidentelles.


Le don en ligne par carte bancaire, c’est 1€ de plus pour la recherche !

Le don en ligne par carte bancaire, sur le site telethon.fr, ne nécessite ni traitement, ni acheminement des promesses de dons. Il permet donc de réduire les frais de collecte. On estime que pour chaque don effectué en ligne, l’AFM économise 1 €, autant d’argent en plus pour financer la recherche ! Le don sur le web est simple et entièrement sécurisé.
> Le don par carte bancaire


Le don par prélèvement automatique

Parce que jour après jour l’AFM-Téléthon permet de financer les progrès de la recherche sur les maladies rares et contribue de manière exemplaire au développement des thérapies innovantes. Parce que la médecine de demain a besoin d’un soutien durable. Vous avez mille fois raison(s) de vous engager chaque mois.
> Le don par prélèvement automatique

Le don par un autre moyen de paiement

Différents moyens vous sont proposés pour faire un don toute l'année et pendant le week-end du Téléthon.
> Plus d’infos sur les différentes manières de faire un don à l’AFM-Téléthon


Sécurité des paiements

Pour que vous puissiez donner en toute confiance, les données bancaires que vous échangerez sur les pages de notre partenaire ATOS sont protégées. Grâce à notre serveur sécurisé, nous n'avons jamais enregistré d'utilisation frauduleuse des données bancaires, depuis la mise en place du don par carte bancaire sur le site du Telethon.
> Plus d'infos sur la sécurité des paiements


Réduction d'impôts et reçu fiscal

66% du montant de vos dons sont déductibles de vos impôts, pensez-y ! Que vous ayez effectué un don par chèque ou carte bancaire, l'Association Française contre les Myopathies vous fera parvenir un reçu fiscal à partir du mois de février par courrier ou par mail. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier de la réduction d’impôt.
> Plus d'infos sur les réductions d'impôts et le reçu fiscal


Legs et donations

L'AFM, association reconnue d'utilité publique, est habilitée à recevoir vos legs et donations. Transmettre une partie de votre patrimoine, c'est lui permettre de mener des projets de recherche à long terme.
> Plus d’infos sur les legs et donations


Ligne directe donateurs

Pour toute question, appelez notre ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15 euro TTC la minute).