Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

14/11/2008

Différentes vue concernant le téléthon en Europe et en France


Le Téléthon en Europe [modifier]
La plupart des pays d'Europe occidentale possède leur propre Téléthon, suite à son arrivée en France en 1987 et son succès immédiat, qui a débordé immédiatement ses frontières, à la demande des téléspectateurs des pays frontaliers.


Le Téléthon en France [modifier]
Aux États-Unis le Téléthon est, dans les années 80, un marathon télévisé de vingt-deux heures en studio qui permet de récolter, en 1986, l'équivalent de 30 millions d'Euros. En août 1986, Pierre Birambeau part mener l'enquête avec sa femme, son fils aîné Rémi, quinze ans et Damien, treize ans, atteint de myopathie. À son retour, ayant adopté son rapport, le Conseil d'Administration de l'AFM le charge d'organiser l'émission. L'AFM choisit France 2 et le Lions Club français dont les membres, bénévoles, répondront au téléphone. Acceptée par Jean-Marie Cavada, alors directeur d'antenne et chargé d'information et de la programmation, confiée à son successeur Louis Berriot, produite par Pierre-Henri Arnstam, réalisée par Jean-Pierre Spiero, l'émission fera bientôt mieux que son grand frère américain ! Pour la petite histoire, le compteur électronique de la première émission, en décembre 1987, n'était pourvu que de huit chiffres. Il fallu peindre le neuvième à la main sur du bois : 181 327 459 francs de promesses de dons… Une énorme machine venait de se mettre en marche, dont les conséquences n'ont pas fini d'étonner… "Le Téléthon n'a pas été le fruit du hasard, insiste Pierre Birambeau. L'avancée sur la myopathie de Duchenne en 1986 (la découverte du gène) nous offrait quelque chose de concret. Il fallait se donner les moyens d'aller plus loin, beaucoup plus loin. Tout est venu d'une formidable intuition. Ca bougeait dans la recherche, il ne fallait pas passer à côté des occasions de progresser". Le succès du premier Téléthon confirmé, l'AFM se lance dans l'aventure et invite le grand public à signer un pacte avec des scientifiques et à prendre un pari avec eux sur l'avenir. Le Téléthon aura désormais lieu tous les ans.


Organisation [modifier]
Cette opération a lieu chaque année depuis 1987 généralement lors du premier week-end du mois de décembre (du vendredi en début de soirée au dimanche tôt le matin) sur la chaîne de télévision France 2 (ainsi que France 3 depuis 2006, l'opération étant relayée aussi sur France 4 et France 5, ou RFO en outre-mer). En plus des artistes, des bénévoles et des scientifiques appuient les promesses de dons.

Hormis l'édition du Téléthon de 1991, les sommes récoltées ont souvent légèrement dépassé les promesses de don. Certaines différences ont pu être constaté à cause de retard de collecte de certains legs et donations ou changement de référence comptable, sachant qu'environ 85% des promesses sont réalisées au cours du mois de décembre, et le reste se concrétise durant les mois suivants comptabilisés pour l'année fiscale et comptable suivante.

Depuis le début, le Téléthon bénéficie d'un numéro de téléphone national court unique, le 36 37 vers des « centres de promesse » répartis dans plusieurs villes de chacune des régions, et animés par des bénévoles recevant les promesses et expédiant les enveloppes. Le Téléthon reçoit aussi des promesses par Internet depuis 1995 via son site officiel ou les sites de France Télévision, ainsi que par Minitel (fermé en 2007), afin de recevoir les dons par moyens télématiques et économiser les frais de traitement des paiements et d'expédition des enveloppes. Toutefois les donateurs reçoivent un justificatif fiscal par courrier, et depuis 2007 par courriel s'ils le préfèrent (et font aussi économiser des coûts de traitement).

L'acheminement des courriers est largement pris en charge par La Poste, partenaire depuis le début.


Contrôle des opérations [modifier]
Les fonds collectés ont été supervisés au début via un commissaire aux compte approuvé par le Comité de la Charte. Toutefois, le Téléthon a quitté ce comité et opté pour un contrôle de ses opérations par un organisme de certification privé, sous la supervision par la Cour des Comptes auquel l'AFM remet un rapport financier détaillé et public chaque année. Dans un arrêt de la Cour des Comptes, il a fait état que les fonds étaient utilisés conformément à ses missions déclarées, même si des critiques ont été formulées au sujet des frais de collecte et de gestion.

Toutefois, les frais de collecte sont inévitables étant donné la faiblesse des montants moyens des dons, le grand nombre de donateurs, et l'ampleur de l'organisation qui mobilise des personnels obligatoires, que ce soit pour la sécurité des manifestations, la promotion et la production de supports publicitaires, les réservations et équipements des lieux des manifestations (organisées par des comités locaux) ou des centres de promesse (moyens de télécommunication, affranchissement et préparation des courriers), le contrôle comptable et financier des opérations, ou la gestion des sommes collectées et leur placement au cours de l'année en attente d'affectation aux projets de l'année suivante. De plus des frais judiciaires sont aussi inévitables, et certains dons ou legs entraînent des frais supplémentaires, de même que les frais bancaires relatifs aux placements financiers, gestion d'actifs, assurances sur les investissements à long terme (engagements à plus d'un an), et charges sociales et salariales des personnels permanents indispensables, et les avances de trésorerie consenties aux projets à financer.


Bilan financier simplifié [modifier]
Pour 100 €, L’AFM a employé, en 2006 :

Répartition des fonds Origine des fonds
Missions sociales : 83,30 %
Guérir : 62,8 % ( guérison des maladies neuromusculaires )
Recherche et développement des thérapeutiques : 33,1 %
Laboratoire Généthon : 16,1 %
Institut de Myologie : 2,6 %
Aider : 34,3 % (Une stratégie pour réduire le handicap )
Actions auprès des malades et leurs familles : 13,7 %
Établissement de soins : 5,8 %
Actions revendicatives : 3,6 %
Actions et informations médicales et paramédicales : 3,1 %
Vie associative : 1,2 %
Actions de communication relatives aux missions sociales : 2,9 %
Centre de conférence Génocentre
VLM, le journal de l'Association
Sites Internet
Édition de documents d'information
Frais de collecte : 8,5 %
Frais d'appel à la générosité publique : 7,3 %
Frais de traitement des dons et legs : 3,5 %
Affranchissement des promesses de dons et reçus fiscaux
Participation à la production des 30 heures d'émission
Équipement et logistique des 136 équipes de coordination
Mise en place du 3637
Mise en place du site de collecte telethon.fr
Frais de gestion de l'AFM : 7,2 %
Service de gestion
Fonctionnement des instances associatives
Assemblée générale
Communication financière (rapport annuel, comptes rendus)
Téléthon : 87,2 %
Dons par téléphone (36 37) et par minitel (3615 Telethon) : 43,9 %
Collecte par la force T (manifestations locales) : 33,3 %
Dons par l'internet : 5,1 %
Collecte par les partenaires (entreprises) : 4,9 %
Autres ressources : 12,8 %
Établissement de soins : 5,3 %
Legs et dons hors Téléthon : 2,1 %
Produits financiers : 4,0 %
Subventions collectivités publiques : 0,7 %
Produits divers : 0,5 %
Cotisations : 0,1 %
Produits exceptionnels : 0,1 %



Sommes récoltées depuis 1987 [modifier]
Édit. Dates Parrains Campagnes Promesses de dons Sommes collectées[4],[5]
En €
En F En €
1987 4 et 5 déc. Jerry Lewis La myopathie tue muscle après muscle. 181 327 459 27 643 193 ≈ 29 650 000
1988 2 et 3 déc. Mireille Mathieu Il faut que la force reste à la vie. ≈ 186 000 000 ≈ 28 360 000 ≈ 28 490 000
1989 8 et 9 déc. Alain Delon Contre les maladies génétiques, l'amour ça ne suffit pas. 256 310 754 ≈ 38 900 000 ≈ 40 930 000
1990 7 et 8 déc. Claudia Cardinale Maladies génétiques : les prochaines conquêtes. ≈ 307 000 000 ≈ 46 840 000 ≈ 46 510 000
1991 6 et 7 déc. Jerry Lewis, Mireille Mathieu et Ornella Muti Recherche génétique : les moyens de comprendre, la volonté de guérir. ≈ 240 000 000 ≈ 36 600 000 ≈ 36 850 000
1992 4 et 5 déc. Barbara Hendricks Grâce à vous, c'est le printemps de la génétique. 309 850 461 47 236 398 ≈ 47 870 000
1993 3 et 4 déc. Michel Sardou Des gènes pour guérir. 358 930 312 54 718 573 ≈ 55 600 000
1994 2 et 3 déc. Pierre Perret Parole donnée. 375 270 865 57 209 675 ≈ 57 520 000
1995 8 et 9 déc. Serge Lama L'audace d'y croire. 377 263 191 57 513 403 ≈ 56 763 000
1996 6 et 7 déc. Thierry Lhermitte Un combat, des résultats - Téléthon 96, vous avez raison. 388 225 047 59 184 527 ≈ 56 872 000
1997 5 et 6 déc. Robert Hossein Gènes-médicaments - un progrès pour la vie. ≈ 394 000 000 ≈ 60 060 000 ≈ 63 0430 000
1998 4 et 5 déc. Michel Boujenah La Grande Tentative. ≈ 450 900 000 ≈ 68 740 000 ≈ 70 449 000
1999 3 et 4 déc. Pierre Perret La Grande Tentative : les premiers essais. 461 408 790 70 341 317 71 417 798
2000 8 et 9 déc. Patrick Sébastien Un pas de géant. 501 749 612 76 491 235 79 640 119
2001 7 et 8 déc. Jane Birkin Accélérons. 502 103 704 76 545 216 81 188 013
2002 6 et 7 déc. Axelle Red Ensemble pour faire reculer la maladie. 561 372 933 85 580 752 91 546 548
2003 5 et 6 déc. Sandrine Kiberlain 2 jours qui comptent pour des années. 623 815 107 95 150 783 97 657 833
2004 3 et 4 déc. Gérard Jugnot Moi je me bats et avec toi je gagne. 645 290 103 98 373 842 104 678 697
2005 2 et 3 déc. Yannick Noah Toi et moi en guerre contre la maladie. 649 686 871 99 044 125 104 078 464
2006 8 et 9 déc. Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte C'était notre espoir, maintenant c'est une certitude. 665 616 498 101 472 581 106 696 532
2007 7 et 8 déc. Kad Merad et Liane Foly La maladie, je la regarde droit dans les yeux et je ne baisserai pas le regard. 631 215 194 96 228 136 102 315 233
2008 5 et 6 déc. Julien Clerc Sa force, c'est nous !.


Téléthon 2004 [modifier]
Le Téléthon 2004 s'est achevé le dimanche 5 décembre peu après 2 h 30, après 31 h 30 d'antenne sur France 2.


Téléthon 2005 [modifier]
Le Téléthon 2005 s'est achevé le dimanche 4 décembre vers 2 h 45, après 30 h d'antenne sur France 2. Il a mobilisé 90 000 bénévoles en plus des organisateurs dans 22 000 manifestations à travers la France.


Téléthon 2006 [modifier]
Un débat s'est ouvert à la suite de la réflexion du diocèse de Fréjus-Toulon quant à l'éthique du Téléthon : est-il acceptable de financer des recherches scientifiques qui utilisent des embryons humains? La réponse du Téléthon s'est limitée à ce qui est légal. Ce qui ne répond pas à la question, d'après les contradicteurs, qui pensent qu'une véritable réflexion sur ce sujet permettrait aux donateurs d'exercer leur générosité en toute connaissance de cause.

Le Téléthon 2006 a commencé le vendredi 8 décembre 2006 à 19 heures et s'est achevé après 30 heures d'émission précisément, le dimanche 10 décembre à 1 h 05.mm


Téléthon 2007 [modifier]
Le Téléthon 2007 a eu lieu au château de Vincennes du vendredi 7 décembre à 19 heures au dimanche 9 décembre 2007 à 1 h 50.

Ce marathon télévisuel se déploie sur tout le territoire à travers deux plateaux nationaux, à Paris et à Metz (samedi après-midi), et dans 13 villes ambassadrices France 3 qui rendront compte de la mobilisation populaire partout en France. L'affiche est différente de celle des années précédentes. Elle est composée principalement du slogan de cette édition « La maladie je la regarde droit dans les yeux et je ne baisserai pas le regard. » et en fond, la photo des yeux de la petite Julie, 8 ans, atteinte d'une maladie neuromusculaire. Cette édition est parrainée par Kad Merad accompagné de Liane Foly. Enfin, l'AFM a lancé, dès octobre, une campagne d'affichage pour recruter des organisateurs pour cette édition.

Évolution du compteur de promesses de dons (comparatif 2006/2007)

Heure Téléthon 2006 Téléthon 2007 Écart
21h00 3 048 332 € 3 009 531 € -1,3 %
23h00 7 053 767 € 6 260 034 € -11,3 %
01h00 9 013 828 € 7 644 884 € -15,2 %
03h00 9 400 000 € 8 054 641 € -14,3 %
05h00 9 500 000 € 8 152 614 € -14,2 %
07h00 9 717 794 € 8 181 222 € -15,8 %
09h00 12 451 831 € 9 800 000 € -21,3 %
11h00 15 138 075 € 13 240 854 € -12,5 %
Heure Téléthon 2006 Téléthon 2007 Écart
13h00 20 276 624 € 18 900 000 € -6,8 %
15h00 28 741 318 € 25 802 369 € -10,2 %
17h00 36 220 097 € 32 711 273 € -9,7 %
19h00 49 874 954 € 44 039 796 € -11,7 %
21h00 60 153 150 € 57 633 730 € -4,2 %
23h00 81 108 953 € 74 769 607 € -7,8 %
01h00 100 434 855 € 90 710 870 € -9,7 %
final 101 472 581 € 96 228 136 € -5,2 %



Producteurs [modifier]
1987 - 1996 : Pierre-Henri Arnstam et Jean-Pierre Spiero
1996 - 2003 : Daniel Patte
Depuis 2004 : Sylvie Faiderbe

La musique du Téléthon [modifier]
La musique générique du Téléthon est une composition originale de Marc Goldfeder datant de 1987.

Une chanson, écrite et composée par Claude Pons en 1999, a fait l'objet de 2 singles en 2001 et 2004.


Critiques formulées contre le Téléthon [modifier]
Une minorité[réf. nécessaire] d'évêques de France a appelé en 2006 ses fidèles à ne pas donner pour le Téléthon, car les fonds servent en partie à la recherche sur des embryons humains qui sont détruits par le processus, alors que d'autres formes de recherche seraient possibles, d'après eux[6].

Dans une interpellation à la Chambre des Députés du mardi 2 décembre 2006, le député socialiste Manuel Valls a violemment attaqué ces évêques, en demandant à l'Église de se taire, au lieu de lui opposer une critique sur le fond. La plupart des hommes politiques ont défendu le Téléthon, parlant souvent de laïcité : une critique infondée puisque l'Église dispose du droit à la liberté d'expression, et son avis ne concerne que ses ouailles.

Pour les responsables de l'AFM, les opposants au Téléthon éprouvent des craintes infondées. Ces craintes pourraient d'ailleurs souvent s'appliquer à d'autres organismes que le Téléthon. Il s'agit essentiellement, au fond, d'un regret du non engagement de l'État.

Le Téléthon en fournissant des financements à la recherche via les dons provoquerait une justification au désengagement de l'État. Cette action visant à soutenir la recherche tendrait finalement à lui nuire à moyen et long terme, même si l'intention initiale est généreuse.

De plus, on reproche à ce mode de financement de la recherche par les dons, le fait qu'il conduirait à limiter les mécanismes de redistribution des richesses. Puisque ce secteur, s'il était financé par l'impôt, serait contrairement aux dons, proportionnel aux revenus (il est vrai que de nombreux donateurs ont de faibles moyens). Cela rejoint donc le reproche de désengagement de l'État.

Toutefois il faut reconnaître qu'en fait de désengagement de l'État, il serait plus juste de parler de non-engagement initial. En effet, malgré les points communs entre ces maladies, chacune est rare. Trop rare pour que l'État ait commencé à s'en préoccuper. Par contre elles sont très nombreuses (plusieurs milliers) : le nombre total de malades étant quant à lui important. Les malades se sont donc organisés pour appeler à la solidarité. On ne peut pas leur reprocher d'avoir mis en place ces solutions alternatives. D'ailleurs de premiers résultats concrets commencent à voir le jour.

D'autre part, les financements seraient orientés selon des critères de choix moins pertinents que ne le feraient les structures de financement publiques. Toutefois les redistributions sont surveillées et les comptes contrôlés régulièrement pour confirmer qu'ils sont conformes aux promesses.

Par ailleurs, le Téléthon, dont le produit est exclusivement perçu par l'Association française contre les myopathies, communique très largement au delà du champ des maladies neuromusculaires : maladies génétiques, maladies chroniques, maladies rares ou orphelines, mucoviscidose, cancer, diabète, maladies cardio-vasculaires, cécité et handicap en général, voire sida, maladie d'Alzheimer, etc. Cette communication très large permet à l'AFM de collecter chaque année l'équivalent du quart du budget total de l'INSERM.

La part des dons du téléthon représente 0,63% du budget de la recherche médicale en France[7] mais exerce un puissant effet levier incitant a explorer une voie plutôt qu'une autre.

Selon les informations données par l'AFM, seulement quelques dizaines, peut être une centaine de patients ont bénéficié d'un traitement efficace grâce au téléthon[8].


Commentaires

je n'ai pas mon reçu fiscal, j'ai fait u don de 40 euros le 06/12/2008, cette somme a été débitée le 31/12/2008.COMMENT FAIRE ?

Écrit par : LE PORT DONALD | 09/05/2009

Je n'avais idée que le téléthon soit perçu différement chez nos voisins, merci pour cette petite note très instructive !

Écrit par : belote | 29/06/2010

Grande article interessant , merci beaucoup .

Écrit par : travailler chez soi | 21/06/2011

Si çà n'est pas le cas, peut être faudra t'il penser à des actions. Le boycott des programmes de France télévision par exemple. Si on avait eu plus de signature pour la pétition on aurait eu plus de poids.

Écrit par : essay service | 21/06/2011

Excellent moment passez en votre compagnie, merci bien pour cette excellente.

Écrit par : pari sportif | 27/05/2014

Les commentaires sont fermés.